Une origine lointaine

L’origine des ces jardins vient des «Community gardens» (jardins communautaires) qui naissent à New York dans les années 70  dans un contexte de crise urbaine et financière. En France, les jardins partagés trouvent leurs racines dans les jardins ouvriers à la fin du XIXème siècle. L’idée est alors de permettre aux familles les moins aisées d’avoir accès à un lopin de terre pour accéder à l’autonomie alimentaire. Puis, vers le milieu des années 1980, en France, quelques militants et autres jardiniers s’intéressent à ces pratiques « d’appropriation collective », comme l’explique l’association JTSE, Le Jardin dans Tous Ses États.

Plus d’infos sur l’ensemble de l’article sur le site: http://www.univers-nature.com/actualite/nature/engouement-jardins-partages-63294.html

 
© 2012 Glâne Ouverte Suffusion theme by Sayontan Sinha