fév 092012
 

Et voici un reportage sue la Mesure, la monnaie complémentaire de Romans, en France:

La Mesure – courte présentation from Michel Lepesant on Vimeo.

jan 202012
 

Dans ma formation, on regarde l’aspect économique d’une communauté durable et en ce moment j’ai un module sur les monnaies complémentaires, passionnant ! J’ai traduit quelques textes et j’aimerais vous présenter 3 systèmes de monnaies complémentaires :

1. SEL (c’est un peu différent de ce qu’on fait)
2. Banque de temps (beaucoup de points au commun avec le SEL)
3. Billets (j’ai envie de développer un truc du genre dans la Glâne)

Suite »

 

Dans les nouvelles d’aujourd’hui, 9.01.2012:

Plus d’infos sur le Chiemgauer: http://glaneouverte.ch/chiemgauer-allemagne/

 

Comment marchent les SEL au Venezuela? Quelques idées dans cette vidéo de 17 minutes. Visite des clubs de troc, enquête sur leur fonctionnement et leurs monnaies, par TAOA:

août 232011
 

Je suis tombée sur un article intéressant, « Vous en avez marre de l’euro ? Convertissez-vous au sol-violette »:

http://eco.rue89.com/2011/08/21/vous-en-avez-marre-de-leuro-convertissez-vous-au-sol-violette-218078

Et la vidéo, sol-violette à Toulouse:

http://www.sol-violette.fr/le-reseau/pourquoi-accepter-le-sol
http://www.sol-reseau.org/spip.php?rubrique6

Très utile ce FAQ sur l’utilisation d’une monnaie complémentaire:
http://monnaie-locale-complementaire.net/faq-mesure/

 

De la conférence sur les monnaies complémentaires de Bernard Lietaer, j’ai le plus aimé l’exemple du banjar, la communauté villageoise à Bali. Je pense qu’on peut s’en inspirer pour l’organisation de nos écovillages ;-)

On trouve des infos sur le banjar dans le livre de Bernard Lietaeret Margrit Kennedy « Monnaies régionales, De nouvelles voies vers une prosperité durable » :

« Le livre présente des expériences de monnaies locales réussies, parmi lesquelles le Banjar, à Bali. C’est une monnaie-temps propre à des communautés villageoises, pour lesquelles le temps est clairement une forme d’argent. Grâce au Banjar un certain nombre de services sont rendus et attribués aux membres de la communauté. Par exemple, quelqu’un a besoin d’organiser un mariage ou de refaire la toiture de sa maison, il peut faire appelle à la communauté qui comptabilise le temps que chacun passera à l’aider. Un organisme, sorte de banque centrale sous contrôle démocratique, comptabilise le temps de main-d’œuvre que chacun donne ou reçoit de la communauté. Le Banjar ne se substitue pas à la Roupie, monnaie officielle mais la complète bien en permettant des échanges que le manque de Roupie empêcherait. C’est bien un outil de développement local. »

Bali: les vertus d’un système monétaire dual

Extrait du livre:

Suite »

 

Extrait du livre « Monnaies régionales » de Bernard Lietaer et Margrit Kennedy :

« On a prouvé rigoureusement que la nature n’optimise pas l’efficacité dans un écosystème naturel, mais assure une balance optimale entre deux pôles: l’efficacité d’une part, et la résilience de l’autre. Ces deux phénomènes sont à leur tour fonction de deux variables structurelles: la diversité et le nombre d’interconnections. Mais ces deux pôles sont antagonistes. La résilience augmente avec la diversité et le nombre d’interconnections. En revanche, l’efficacité est améliorée quand on réduit la diversité et qu’on élimine les connections moins importantes. Toutes ces variables ont pu être quantifiées dans les écosystèmes naturels. De plus, on a pu constater que, dans tout écosystème durable, la résilience est presque deux fois plus importante que l’efficacité.

Suite »

 

Extrait de l’excellent livre « Monnaies régionales » de Bernard Lietaer et Margrit Kennedy :

« Au XIXe siècle, pendant la colonisation de ce qui allait devenir le Ghana, les Britanniques ont été confrontés à un phénomène intéressant. Ce pays se composait à cette époque d’une cinquantaine de régions économiquement autonomes: ces régions commerçaient entre elles, bien entendu, mais les échanges se limitaient à des circuits traditionnels entre les différentes tribus. À quoi bon créer une colonie si celle-ci n’est pas rentable économiquement, c’est-à-dire si elle ne constitue pas un débouché pour l’industrie de la métropole? Les Britanniques se sont alors appliqués à casser les structures économiques séculaires du Ghana afin de créer une demande et d’ouvrir aux produits manufacturés britanniques un débouché dans le pays.

Suite »

 

Vendredi 13 mai 2011 à 20h00

Auditoire 380 – Uni-Mail Genève

Par le Professeur Bernard Lietaer

« La crise économique mondiale menace la stabilité financière des Etats. La rigidité des systèmes monétaires officiels est souvent pointée du doigt car jugée peu adaptable à la diversité des territoires. Face à ce constat, les monnaies complémentaires régionales pourraient être d’une aide précieuse. Elles peuvent en effet catalyser le développement d’un territoire, fédérer les multiples communautés, associations, entreprises et projets pour lesquels la monnaie devient un instrument de vitalité. »

Pour plus d’info:

http://www.ecoattitude.org/accueil/node/626

A priori Mim et moi y serons, qui nous accompagne?

 

Extrait du livre « Monnaies régionales » de Bernard Lietaer et Margrit Kennedy:

Les civilisations anciennes étaient obsédées par la crainte des catastrophes naturelles: tremblements de terre, inondations ou famines. De façon générale, les hommes géraient ces craintes de deux manières. Ils personnifiaient les forces de la nature sous la forme de divinités dont ils cherchaient à s’attirer les faveurs par des rites et des cultes et ils constituaient des communautés solidaires, afin de dépasser la faiblesse de l’individu face aux coups du destin. Nos sociétés contemporaines sont, elles aussi, hantées par la crainte de forces qu’elles ne maîtrisent pas: un crash financier, le chômage, l’évolution technologique et les risques qu’elle présente, le changement climatique, la mondialisation. Les progrès de la science nous ont fait perdre la croyance mythologique et nous ont amenés à gérer ces angoisses de manière psychologique. Mais, plus grave, nous avons aussi laissé se dégrader la solidarité communautaire.
Nous verrons dans certaines expériences de monnaies complémentaires qu’elles permettent de recréer des communautés locales. C’est souvent même le but principal et le résultat effectif de ces initiatives.

(C’est ce qu’on remarque avec le SEL ;-) )

© 2012 Glâne Ouverte Suffusion theme by Sayontan Sinha