Coquoz

mar 012011
 
Ceci est un résumé de l’article « mouvement en transition » apparu dans la Revue durable n°38 – juin-août 2010

Le mouvement en quelques mots

  • But du mouvement : mouvement social planétaire se composant d’hommes et de femmes qui se prennent en charge pour réorganiser leur lieu de vie (village, ville, quartier, île, zone rurale, …) afin d’accroître sa résilience, càd. sa capacité à accuser le choc et à tenir debout en cas de pénurie de pétrole ou de nourriture[1]. Ils agissent sans attendre l’impulsion des pouvoirs publics locaux, mais avec l’objectif de les intégrer à leur démarche
  • Définition de la résilience : capacité d’un collectif à absorber, s’adapter après un choc aux nouvelles circonstances
  • Objectifs :
    • de vivre mieux grâce à une décroissance de la consommation d’énergie et de matières et, du coup, des émissions de gaz à effet de serre
    • Dans une autre vision de l’avenir, tous les choix collectifs et toutes les actions à mener sont orientés vers un « plan de descente énergétique » (Pade)
    • Afin d’accroître sa résilience, chercher à relocaliser le plus possible les circuits de production et de consommation, et donc d’emploi
    • Acquérir les qualifications qui deviendront nécessaires
  • Suite »

© 2012 Glâne Ouverte Suffusion theme by Sayontan Sinha